Ce que nous ne savons pas

« Le poème lui aussi
se lève,
il s’ouvre vers le dedans,
se déchire.
Ce que nous ne savons pas,
le poème le dit. »
Lionel Ray
Publié dans Extraits, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Une encre invisible dans les paroles

« Tu savais que nous sommes

Les noms du temps, et qu’il nous rêve et nous construit

(…)

Inscrit en nous des questions sans réponses. »

Lionel Ray

« Comme un château défait : le temps qui se dépose comme une encre invisible dans les paroles, j’ai voulu lui donner une chance, et qu’il persiste dans l’envol et dans la chute, dans la fraîcheur des nouveaux élans et dans la catastrophe. »

Lionel Ray

Publié dans Extraits, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Unique amante

À des livres jamais lus
pages d’ombre
à d’indifférentes voix
(…)
À un tombeau d’écriture
très mystique là
dans l’éclipse consolante
(…)
Et à notre unique amante
qui attend en nous
et hors de nous lèvres peintes. »
Lionel Ray
Publié dans Extraits, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Regarde

« Regarde : les lieux dorment
la fête est sous la neige.
Terre d’ici et de personne
avec oiseaux cachés. »
Lionel Ray
Publié dans Extraits, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Espace aboli

« Espace aboli
tu entres dans une absence
de lieu
la nuit
corps en abîme
éparse
rayonne. »
Lionel Ray
Publié dans Extraits, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Ruptures

« Non des traces mais
des ruptures
paroles absentes
en chute vers le haut. »
Lionel Ray
Publié dans Extraits, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Le pays clair de cette voix

« Ce visage disait-il
je l’ai autrefois habité
et j’ai parlé par cette bouche
j’ai vu avec ces yeux
mes paroles ont traversé
le pays clair de cette voix
j’ai vécu avec toi, maître des fruits
et des forêts, avec tes ombres
tes pierres paisibles
et j’ai entendu
le murmure de gorge des crépuscules
— la terre était sans limite
notre secret était sans âge. »
Lionel Ray
Publié dans Poésie, Théorie | Laisser un commentaire